Maison de Leffe

Terres de la famille de Leffe
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fief de Poperinge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rosa
La Blonde des Flandres
avatar

Messages : 950
Localisation : Tournai

Feuille de personnage
Rang de Noblesse: Comte / Comtesse Comte / Comtesse
Rang Social: Erudit
Résidence: Tournai

MessageSujet: Fief de Poperinge   Mar 30 Mar 2010 - 1:00



Héraldisme
Fief Vicomtal
Description du Blason :de gueules, à la main appaumée d'or et gantée et annelée du même, tenant une crosse épiscopale également d'or .
Ancien nom :
Devise : -
Actuel Seigneur : Louis-Hubert d'Harlegnan
Ancien Seigneur : -
Nom des habitants :
Seigneuries historiques :
Seigneuries RR octroyées :


Généralités historiques
  • Pupurninga villa est la plus vieille forme écrite et date des environs de 850. Les fouilles archéologiques ont prouvé que l'endroit était déjà habité au Néolithique. À l'époque romaine, une déviation de la route romaine fut construite pour relier Cassel à Poperinge et Aardenburg. Dès le haut moyen-âge précoce l'abbaye Saint-Bertin de Saint-Omer jouait un rôle important dans la vie ecclésiastique et économique du territoire de Poperinge. Les abbés de l'abbaye sont restés les suzerains de Poperinge jusqu'à la Révolution française.
  • En 1147 à la demande de l'abbé de Saint-Omer, le comte de Flandre Dietrich d'Alsace offrit à Poperinge une première charte, fondée sur une charte disparue de la région de Furnes ; elle devait être confirmée une nouvelle fois par son successeur Philippe.
  • Le grand moteur qui explique l'âge d'or de Poperinge au cours du XIIIe siècle a été la fabrication du drap. La ville s'agrandit en 1290 obtint de l'évêque de Thérouanne l'autorisation de construire deux nouvelles églises en plus de l'église Saint-Bertin qui existait déjà. Il y avait tant d'agriculteurs à travailler dans la nouvelle industrie qu'il fallut chercher de la main-d'œuvre ailleurs pour travailler les champs. Au cours du XVIe siècle l'industrie du drap commença à décliner et il fallut trouver de nouveaux revenus dans la culture du houblon.
  • En 1630, l'abbé de l'abbaye Saint-Bertin à Saint-Omer était encore le suzerain de Poperinge.
  • Au cours de la Première Guerre mondiale, Poperinge fut, avec Furnes, la seule ville belge à ne pas être occupée par les Allemands. Le Lijssenthoek Military Cemetery est le deuxième plus grand cimetière britannique de la première guerre mondiale (10.800 tombes). Il se trouvait tout à côté d'un grand hôpital de campagne et c'est la raison pour laquelle on trouve la tombe d'une infirmière britannique avec des tombes de Chinois, d'Américains, de Français et d'Allemands.
  • Poperinge a été lors de la Première Guerre mondiale, par la route ou par le train un incontournable point de ralliement. Camps d'instruction, dépôts, hôpitaux ont surgi au milieu des houblonnières. Fuyant les combats, les réfugiés d'Ypres y ont afflués.
  • Poperinge possède une triste particularité : le Poperinghe New Military Cemetery compte le plus grand nombre de fusillés de tous les cimtières du Commonwealth. Les supposés déserteurs (car bien souvent il sagissait de soldats commotionnés à la suite d'éclatements d'obus), connaissaient un simulacre de procès. Condamnés ils tombaient devant les balles du peloton d'exécution dans la cour intérieur de l'hôtel de ville. Cette forte proportion de soldats fusillés à Poperinge s'explique probablement par le fait que la ville était un lieu de rassemblement de milliers de soldats engagés dans le Westhoek, après la bataille de la Somme, ainsi que des rescapés du combat de Passendale, le plus sanglant dans les Flandres.


Vestiges préhistoriques et antiques


Architecture civile


Architecture sacrée


Liens divers, Photos


Sources


Nota Bene : * : Notoire - ** : Exceptionnel - IMH : Inscrit Monument Historique - MH : Monument Historique - SI : Site Inscrit - SC : Site Classé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosa
La Blonde des Flandres
avatar

Messages : 950
Localisation : Tournai

Feuille de personnage
Rang de Noblesse: Comte / Comtesse Comte / Comtesse
Rang Social: Erudit
Résidence: Tournai

MessageSujet: Re: Fief de Poperinge   Mar 30 Mar 2010 - 1:01

Wulfen a écrit:
A tous présent et advenir salut.

Nous, Anthony de Massigny, dict « Montjoye », Roy d’Armes de France, après consultation du collège héraldique, validons et contresignons la procédure d'anoblissement suivante proposée par Messire LouisHubert d'Harlegnan, Comte de Flandre :

Messire Geoffroy d'Harlegnan, dict Lunconnu devient Baron de Ingelmunster.
Il portera « d'azur à une tête de cerf au naturel, mouchetée d'argent ».

Par la mesme, nous accédons à la demande de Messire LouisHubert d'Harlegnan, quant à son fief dict de retraite.
Messire LouisHubert devient donc Vicomte de Poperinge.
Il portera «de gueules, à la main appaumée d'or et gantée et annelée du même, tenant une crosse épiscopale également d'or».



Faict le trente et unième d'Octobre de l'An de Pasques Quatorze Cent Cinquante Cinq,
à Sainct-Anthoine-le-Petit.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Fief de Poperinge
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La nuit des sorciers (50).
» Histoire et Généalogie de la Maison d’HARCOURT.
» de Nourry: Armoiries, fief de GrandVal et Anoblissement
» Harfleur - Le Petit Harquebosc
» Archives et actes en Belgique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maison de Leffe :: Comté de la Motte-au-Bois :: Bibliothèque :: Les armoiries, sceaux, décorations et bannières-
Sauter vers: